Biographie

Image de l'auteur

KASH

1965

Kash (=Thembo Kash). 1965. – RDC. Dessinateur / scénariste.
Kash est l'une des figures les plus connues du très riche réservoir de talents graphiques congolais. Tout d’abord, collaborateur extérieur de la Bralima en graphisme publicitaire, puis directeur artistique de l’agence R.G. et Créatifs associés, il devient conseiller artistique (1991), puis président (1999 à 2002) de l’ACRIA (Association de création et d’initiation à l’art) au début des années 90. Il remporte le 8ème prix du concours Sports et records (1989), puis le 1er prix de celui de Transports à Kinshasa (organisé respectivement par la ville de Charleroi et l'ACRIA). Tout d’abord caricaturiste vedette (de 1990 à 1993) au journal Le phare pour lequel il a dessiné de nombreux petits bijoux sur le monde politique zaïrois, il s’essaie à la BD dès le début des années 90 en participant au journal Afro BD puis en dessinant Potopoto dans l’album collectif Au secours, édité par l’éditeur Ségédo (1992). En 1996, il participe à deux ouvrages collectifs financés par la coopération belge : Un dîner à Kinshasa et Le retour du crayon noir. En 2000, il créé la revue Africanissimo (où il fait paraître les premières planches de Jungle urbaine). La même année, il est retenu pour le collectif À l’ombre du baobab, présenté au Festival international de la bande dessinée d’Angoulême. En 2003, il reprend sa casquette de caricaturiste dans le magazine Renaître. L'année suivante, il participe à un autre ouvrage collectif, BD Africa, publié chez Albin Michel, sous l’égide de P’tit Luc. 2005 est l’année de la publication de Tchounkoussouma sous les eucalyptus, première bande dessinée publiée au Niger qu’il cosigne avec Barly Baruti pour le compte de la coopération luxembourgeoise. En 2006, il redevient caricaturiste, au journal Le Potentiel. 2007 constitue l’année de la consécration. Il publie la série Jungle urbaine dans le magazine chrétien Renaître, édité à Kinshasa, publie le premier tome de la série Vanity (La folie du diable) sur un scénario d’André-Paul Duchâteau pour les éditions belges Joker et voit une partie de ses dessins de presse publiée dans Congo, vingt ans de caricatures avec aussi des dessins de Pierre Kroll et Royer (du quotidien belge Le soir). Redevenu caricaturiste au quotidien Le Potentiel, ayant fondé son propre studio de dessin ainsi que son propre journal satirique en 2007 (Tangawasi avec Dick Esale et Fao Kitsa), Kash dessine également pour le journal londonien Pendro Magazine et pour plusieurs autres organes de presse. En 2010, il apparaît dans le recueil 50 ans d’indépendance 100 caricatures édité par l’École supérieure de journalisme de Lille en 2010. La même année, le second tome de Vanity (La symphonie infernale) est édité. En 2012, sort l'adaptation en album de Jungle urbaine dans la collection L'Harmattan BD. Il participe également en novembre au no 5 de la revue camerounaise Waka waka. Kash est également membre de l'association créée par Plantu, Cartooning for peace.